Campagne sur Arize

 

 

Campagne sur Arize

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Pamiers, Canton du Mas d’Azil

 

Altitude : 251 / 482 m

Longitude : 1° 20’ 17’’ E

Latitude : 43° 07’ 30’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Pour en savoir plus...

 

Superficie : 1334 ha

 

Démographie :

An XII : 680

1806 : 365

1851 : 866

1856 : 800

1901 : 618

1921 : 525

1946 : 430

1968 : 326

1982 : 257

1999 : 281

2006: 268

           

 "Campanha" en forme romane (Esquerrier)

 

 

Approches historiques :

 

 Les terres qui formeront Campagne sur Arize furent dans un premier temps données à l’abbé de Lézat. Puis, en 1080, Amelius donne au Mas d’Azil sa part de l’église St Matin de Bonencs.

 L’abbé de Combelongue conclut en 1254 avec le comte de Foix un paréage sur sa terre de Campagne (Doat, 97, f° 148-154

 

 Ancienne bastide du 13éme, la paroisse est sous le patronage des abbés de Combelongue (qui possédaient le domaine de Porcluse) et est mentionné dans les lettres apostoliques de la formation du diocèse de Rieux (22 février 1318).

 

Campagne relèvera de la châtellenie de Camarade et subira les querelles des guerres de religion : l’église de St Martin de Mont-Bonencs fut ruinée. On alla, alors dans la chapelle de la demeure seigneuriale (elle était encore mentionnée sur la carte de Cassini). Elle sera rebâtie plus haut en 1610 et devenue Ste Marie-Madeleine, d’après le procès-verbal de visite de Mgr de Bertier, évêque de Rieux, en 1633 (elle sera rasée en 1883 et re-édifiée).

            Un arrêt du parlement de Navarre  du 19 septembre 1736 donne le droit d’aller moudre leur grain où bon leur semble, de faire cuire leur pain chacun chez soi.

 

Carte de Cassini (18° siècle)

 

En 1765, il est rappelé que l’abbé de Combelongue est co-seigneur en pariage avec le roi, et que la justice municipale est exercée par les échevins au nom du roi.

            Durant la Révolution, Jean Paul Marie de Serres (de la famille de Justiniac), co-seigneur de Campagne, né le 3 mars 1750 fut arrêté en 1792 et incarcéré jusqu’au 9 thermidor, il mourut en 1800

 

            Placé dans un premier temps dans le canton de Daumazan, Campagne passe à celui du Mas d’Azil, le 15 octobre 1801 (23 vendémiaire an X) 

 

            Au début du XXéme siècle, des restes de fortifications du 15 ou 16éme entourent encore une partie du village 

 

NB: La voie ferrée Carbonne au Mas d'Azil, desservait les stations de La Bastide de Besplas, Daumazan, Campagne, Les Bordes sur Ariège, Sabarat et le Mas d’Azil

 

            Campagne devient Campagne sur Arize en 1933

 

NB : La commune de Campagne sur Arize qui faisait partie de l’arrondissement de Pamiers en 1801, passe à celui de Saint-Girons en 1926, puis revient à celui de Pamiers en 1942

 

La commune se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

 

Pour ce qui est du religieux, Campagne dépend du doyenné de Foix et du secteur paroissial du Mas d'Azil comprenant: Le Mas d'Azil, Gabre, Aigues Juntes,- Sabarat, Les Bordes, Campagne,- Daumazan, Montfa, Montbrun, Castex,- La Bastide de Besplas, Fornex, Thouars, Loubaut, Meras,- Allières, Durban, Montseron

 

 

 Municipales 2008: 243    Inscrits

 

 

 

 

 

Patrimoine :

 

Cadran solaire sur le presbytère

Calvaire du fond du pont : détruit par la tempête de 1999

Ancienne église St Martin, avec cimetière, sur le chemin de Daumazan

NB : Il y avait une chapelle dite du Château, objet d’une visite épiscopale et mentionnée sur la carte de Cassini

 

 

Pour en savoir plus…

Paréage de Campagne, 1254 (Doat 97, f° 148-154)

« Mémorial historique » de J.J. Delescaze

Plans divers et dossiers: ADA 2 O 411 à 414 (écoles, église …)

 

 

http://www.arize.fr/-campagne-.html

http://portaildescommunes.cg09.fr

 

Terrier : 1672

 

Registre paroissial le plus ancien : 1611

 

(Étude : J.J. Pétris)