Cazavet

 

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Saint-Girons, Canton de Saint-Lizier

 

Altitude : 367 / 1247 m

Longitude : 10 02’ 37’’ E

Latitude : 43° 00’ 07’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

 

 

 

 

 

Surface : 1793 ha

 

Démographie :

1806 : 567

1851 : 771

1856 : 665

1901 : 502

1921 : 403

1946 : 320

1968 : 240

1982 : 181

1999 : 181

2006: 184

 

 S’appelait « Cazabet » (Belle maison)

 

Approches historiques :

 

Site préhistorique

La seigneurie de Cazavet appartenait à la châtellenie de Salies du Salat.

Dépendant, avant la Révolution de la Généralité d’Auch, Cazavet était siège de justice royale

En 1301, les habitants bénéficient d’une charte de coutumes octroyées par huit co-seigneurs (Cl. Pailhès dans « Archives ariégeoises » (2009), n°1 « Les cadres institutionnels du Couserans médiéval »)

 

Parmi les seigneurs, mentionnons Lucrèce de Rauquemaurel (d’Ustou) qui épouse Etienne de Cabalby en 1582 

Sur la colline de Bouche, où se trouvent les  ruines du château féodal détruit à l’époque de la Révolution habitait le sire de Bramebaque, plus tard sire de Narbonne

 

Carte de Cassini (18° siècle)

 

Carrières de marbre exploitées (en 1909 par une société de Paris : Dervillé et Cie)

Au début du XXème siècle, deux instituteurs et un curé y exercent pour Cazavet et ses hameaux de Cazaux, Salège, l’Hyder, Foueillet, Gèle, Aliou

 

 La commune se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

 

Pour ce qui est du religieux, Cazavet dépend du doyenné du Couserans et du secteur paroissial de Prat

 

Municipales 2008:  181  inscrits

 

 

 

Patrimoine :

 

Vestiges du château du 12éme détruit durant la Révolution

Forêt de l’Estelas

Grotte de Cazavet (avec petit lac intérieur) 

Grotte Foulquier ; grotte d’Haîou

Gouffre de la Buhadero (profondeur : - 200 m) 

 

 

Pour en savoir plus…

 

« Les gravures pariétales de la grotte de Peyort à Cazavet (Ariège) », Ph. Rouch et L. Gratte dans « Pyrénées ariégeoise », 1985

«Spéléoguide Ariège Pyrénées », T. 1 de Flo Guillot et Phil Bence, 2004

Plans divers et dossiers aux ADA : 2 O 473 à 476 (écoles, eau, église, …)

 

http://www.bas-couserans.fr/spip.php?article28

http://portaildescommunes.cg09.fr

 

Cadastre : 1683

 

Registre paroissial le plus ancien : 1667

 

(Étude : J.J. Pétris)