Coussa

 

 

Coussa

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Pamiers, Canton de Varilhes

 

Altitude : 312 / 481 m

Longitude : 1° 40’ 45’’ E

Latitude : 43° 03’ 48’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Pour en savoir plus...

 

Surface : 771 ha

 

 

Démographie :

            1806 : 245

            1851 : 259

            1856 : 277

            1901 : 243

            1921 : 188

            1946 : 198

            1968 : 154

            1982 : 126

            1999 : 201

 

 Étymologie : de « Coccius », patronyme latin et de « anum » qui signifie la propriété.

 

 

Approches Historiques

 

 « Le village n’apparaît dans l’histoire qu’au XIIIéme siècle, lorsque l’abbaye Saint Antonin obtient du pape Innocent III une bulle de protection de ses divers domaines en 1215 pour éviter que les croisés du nord ou les seigneurs plus ou moins cathares du midi ne profitent des troubles pour mettre la main sur les domaines de l’abbaye. » »  (J. Baylé, « Archéologie du canton de Varilhes », BSA 1970-1971)

Après la croisade, Coussa passa dans la Province du Languedoc (« Terre du Maréchal »), tout en restant pour le spirituel au diocèse de Pamiers et appartient, donc, à la seigneurie de Mirepoix

 

En 1551, l'église de Coussa dédiée à saint Sulpice est dite en ruines et des réparations s'imposent...

 

Paul Frézoul, sénateur : né à Varilhes le 2 avril 1837, conseiller général du canton de Varilhes, sénateur est le principal propriétaire à Coussa au début du XXème siècle ; alors qu’un instituteur y exerce pour Coussa et le hameau de Guilhamot

 

NB : La commune de Coussa qui faisait partie de l’arrondissement de Pamiers en 1801, passe à celui de Foix en 1926, puis revient à celui de Pamiers en 1942

 

Pour ce qui est du religieux, Coussa dépend du doyenné de Pamiers et du secteur paroissial de Verniolle comprenant: Verniolle, Malléon, Coussa, Ségura, Saint-Félix de Rieutort, Ventenac

 

Municipales 2008: 168 Inscrits

 

 

Patrimoine

 

Eglise : L’église primitive était mentionnée en 1551 et réparée entre 1866 et 1875.

Une nouvelle église fut totalement reconstruite entre 1896 et 1902 (vitraux de l’ancienne église : 15/16éme) ; dédiée à saint Sulpice, puis à saint Antoine.

 

Ancien château, reste 1 tour

Fontaine-bâtiment (place de la fontaine), construite en 1882

 

 

 

Pour en savoir plus…

 

J. Baylé, « Archéologie du canton de Varilhes », BSA 1970-1971

Plans divers et dossiers:: ADA 2 O 511 à 514 (école, reconstruction de l’église et construction du clocher…)

 

Sites Internet :

www.citaenet.com/varilhes

http://portaildescommunes.cg09.fr

 

Registres paroissiaux et État Civil aux ADA ou commune:1ére date : 1630

 

 

(Étude: J.J. Pétris)