Engomer

 

 

Engomer

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Saint-Girons, Canton de Castillon en Couserans

 

 

Altitude : 448 / 1120 m

Longitude : 1° 03’ 35’’ E

Latitude : 42° 56’ 48’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Personnalité

- Pour en savoir plus...

 

Surface : 760 ha

 

Démographie :

1806 : 666

1851 : 889

1856 : 840

1901 : 600

1921 : 512

1946 : 439

1968 : 326

1982 : 320

1999 : 257

 

« Angoumer » en 1801 (Bulletin des Lois) et Carte de Cassini

Nom des habitants :  Engomerois et Engomeroises

 

 

Approches historiques :

 

Étape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle entre Fanjeaux et Portet d’Aspet, Engomer appartiendra à la châtellenie de Castillon.

Jean de Lort, seigneur d’Engomer, Astien… vers 1670

27 mars 1781 : Rapport de Bertrand Mamy, architecte à Daumazan, et Bernard Cazeneuve, architecte à Lombez, experts chargés de procéder à l’estimation des réparations à faire aux église (ADA, G 13)

 

Une forge à la catalane y fut implantée, à l’entrée du village, par Napoléon, en 1808, pour fabriquer des boulets pendant la guerre d’Espagne

Sous le Consulat et l’Empire, l’Etat reprend les forêts aux communes et en mai 1829, l’affaire des forges d’Engomer déclenche la « Guerre des Demoiselles » qui commença dans la vallée de Bethmale, se répandit dans toutes les autres vallées 

 

Carte de Cassini (18° siècle)

 

Au début du XXéme siècle, trois instituteurs et un curé sont présents pour Engomer et ses hameaux d’ Astein, Loutrein, Autère et de Samson

Le rattachement du village de Vigneau à la commune d’Engomer suscite des rapports en 1932-1933

 

La commune se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

 

Pour ce qui est du religieux, Engomer dépend du doyenné du Couserans et du secteur paroissial de Castillon comprenant:

ALAS-BALAGUÈRES, ANTRAS, ARGEIN, ARRIEN-en-Bethmale, ARROUT, AUCAZEIN, AUDRESSEIN, AUGIREIN, AUGISTROU-ORGIBET, AYET, BALACET, BALAGUÉ-AGERT, BETHMALE, BONAC-IRAZEIN, CASTILLON-en-COUSERANS, CESCAU, ENGOMER, GALEY, ILLARTEIN, LES-BORDES-sur-LEZ-OURJOUT, SAINT-JEAN-du-CASTILLONNAIS, SAINT-LARY, SALSEIN, SENTEIN, SOR, UCHENTEIN, VILLENEUVE et PORTET-D'ASPET (Haute-Garonne).

 

 

 Municipales 2008:    268 Inscrits

 

 

 

 

 

Patrimoine :

 

Maisons typiques du Couserans

Château

 

 

 

Forge à la catalane du 17 au 19ème

Église St Saturnin, 19éme (crèche vivante)


 

Église St Michel : 15éme ; sol en « calade » ; décor intérieur : peintures murales du 15éme : découvertes en1981 lors du tournage du film « Le retour de Martin Guerre »: la peinture était cachée par le tableau représentant St Michel : M.H.= 11/12/1995 

Construction du pont sur le Lez : 1897

 

Personnalité

 

Yache-Combes Marie-Claude: écrivain; "L'autre lisière" (1988); "La patience longue des arbres" (1992); "Grand mère au pays des Sguanes" (1993)

 

 

Pour en savoir plus…

 

« Les églises du Couserans au XVIIIéme siècle d’après les ordonnances de Monseigneur de Verceil », J. Boulhaut, BSA 1972

Réparations à l’église: 180 livres 3 sols, 1781 (ADA : G 13)

F. Baby : « La guerre des Demoiselles en Ariège. 1829-1872», 1972

R. Dupont : « Les forêts du Saint-Gironnais avant la guerre des Demoiselles. 1829- 1831 », RGPSO, 1932

Dupont : « La guerre des Demoiselles dans les forêts de l’Ariège. 1829-1831 », Travaux du laboratoire forestier de Toulouse, 1933

Guerre des Demoiselles (1829-1871) : P 45 (1-6)

Notes dans BSA 1926, P. 26

 Sur les demoiselles : BSA 1931, P. 253

« La guerre des Demoiselles dans les forêts de l’Ariège, 1829-1831 », R. Dupont, in « Travaux du laboratoire forestier de Toulouse », 1933

« Le procès des Demoiselles : Résistance à l’application du code forestier dans les montagnes de l’Ariège, 1828-1830 » par Dubédat : BSA 1900 P. 281

« Une page d’histoire du Saint-Gironnais : les Demoiselles », P. Sire, BSA 1926

Fonderies, laminoirs et forges d’Engomer, 1812 : ADA, 1 J 272

Plans divers et dossiers aux ADA : 2 O 551 à 554 (écoles, eau, église, …)

 

Sites Internet :

www.2.ac-toulouse.fr/eco-engomer

http://portaildescommunes.cg09.fr

 

Cadastre d’Astien : 1666

Cadastre d’Engomer : 1666

 

Registre paroissial  le plus ancien : 1681

 

 

(Étude J.J. Pétris)