Fornex

 

 

Fornex

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Pamiers, Canton du Mas d’Azil

 

Altitude : 233 / 422 m

Longitude : 1° 14’ 51’’ E

Latitude : 43° 10’ 02’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Pour en savoir plus...

Superficie : 962 ha

 

Démographie

1806: 320

1851: 417

1856: 413

1901: 258

1921: 226

1946: 201

1968: 146

1982: 121

1999: 126

 

Nom en vieux français: « Fornets »

Nom latin de la paroisse : « Furnelli »

"Fornels" en forme romane (Esquerrier)

 Nom des habitants : Fornexiens et Fornexiennes 

 

 

Approches historiques :

 

Fornex sera toujours une place forte du comté de Foix auquel il est très lié. On le retrouve dans le dans le dénombrement de 1263 sous le terme de « Castrum de Furnellis »

Dépendant pour le temporel de Foix, la communauté ecclésiale est mise sous le patronage de l’évêque de Rieux par lettres constitutives du diocèse de Rieux du 22 février 1318

Fornex relèvera de la châtellenie de Camarade. La seigneurie est attribuée au du début du 14éme au fameux Loup de Foix, fils de Gaston 1er, en même temps que celle de Rabat. Ses descendants la conservent jusqu’à la mort, sans enfants, de Roger Gaston de Rabat en 1699 pour passer dans la famille de Sabran par le mariage, le 15 juillet 1714, de Marie Louise Charlotte de Foix-Rabat avec Jean-Honoré de Sabran, avec tous les privilèges et dignités attachés à cette maison

 

Carte de Cassini (18° siècle)

 

A la veille de la Révolution,  le juge de Fornex est juge de Loubaut et Thouars dépendant de Fornex et les consuls ont le privilège d’assister aux États de la province de Foix

Le marquis Louis-Auguste , comte de Sabran, seigneur de Fornex, comte de Rabat, assista à l’assemblée de la noblesse tenue à Pamiers en 1789 et fut convoqué à celle de Muret

Le 20 juin 1796, le château et les terres sont vendus, puis rendus, en 1804, au comte de Sabran, rentré d’exil qui le démolit…

Le 15 octobre 1801 (23 vendémiaire an X) : Fornex passe du canton de Daumazan à celui du Mas d’Azil

 

NB : La commune de Fornex faisait partie en 1801 de l’arrondissement de Pamiers, puis passera à celui de Saint-Girons en 1926 avant de revenir à celui de Pamiers en 1942

 

Pour ce qui est du religieux, Fornex dépend du doyenné de Foix et du secteur paroissial du Mas d'Azil comprenant: Le Mas d'Azil, Gabre, Aigues Juntes,- Sabarat, Les Bordes, Campagne,- Daumazan, Montfa, Montbrun, Castex,- La Bastide de Besplas, Fornex, Thouars, Loubaut, Meras,- Allières, Durban, Montseron

 

 

 Municipales 2008:  101   Inscrits

 

 

NB: Cl. Päilhès dans "Le Comté de Foix, un pays et des hommes", à la page 110, signale que les seigneurs de Thouars et de Fornex conclurent avec le comte de Foix en 1247 le paréage de la Bastide du Pech de Malesherbes, près de Méras

 

 

 

Patrimoine :

 

Église dédiée à Saint Saturnin, puis à saint Antoine : restaurée au 19éme. Une tour remplace le clocher-pignon en 1902.

Château : était le plus important de ceux que les barons de Foix-Rabat possédaient. De l’édifice primitif, il ne reste pas de vestiges. La construction actuelle date du milieu du XVéme siècle : Il est détruit en 1804 par son propriétaire, de Sabran, puis restauré au 19éme. (Description sous Louis XIII : BSA, 1896 ; P. 201 et suiv.)

Description par Duclos:  

« Petite forteresse du 16ème siècle, type des châteaux fortifiés du règne de François 1er ; en quadrilatère, comme Pailhès, avec une tour ronde à chaque angle. Les murs sont percés d’embrasures de canons, à ras du sol, et précédés  de larges fossés. Au centre de l’enceinte s’élève une tour octogone de date plus ancienne » 

 

 

 

Pour en savoir plus...

 

« Quelques château du pays de Foix sous Louis XIII », G. Doublet, BSA 1896

« L’Ariège et ses châteaux féodaux », A. Moulis

Fornex, 1244-1247: TR, XX-45, 46; Doat, II, f° 215

Plans divers et dossiers: ADA 2 O 628 et 629 (école, construction du clocher, réparations…)

 

 http://www.arize.fr/-fornex-.html

 

http://portaildescommunes.cg09.fr

 

Registre paroissial le plus ancien : 1646

 

(Étude : J.J. Pétris)