Gesties

 

 


 

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Foix, Canton de Vicdessos

 

Altitude : 827 / 2742 m

Longitude : 1° 34’ 25’’ E

Latitude : 42° 45’ 57’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Pour en savoir plus...

 

 

Surface : 2746 ha

 

Démographie :

1806 : 496

1851 : 547

1856 : 465

1901 : 411

1921 : 274

1946 : 109

1968 : 42

1982 : 34

1999 : 10

 

 

(Collection Gérad Lafuente)

 

Approches historiques :

 

A 965 m d’altitude, Gestiès était à l’origine, avec Lercoul, un hameau de Siguer. Elle deviendra indépendante à partir de 1793

 

18 janvier 1380 : dans le château de Mazères, hommage rendu à Gaston Fébus par « lo noble Arnaut de Marquefave, senher de Montfaucon, donzel, per los locx de Boguer (Siguer), de Gestes (Gestiès), de Montoliu (Montoulieu), de Senhaas (seignaux), en Savartes… »

Lors du dénombrement de 1390, « Gestiers » comprend 34 feux (ce qui est important pour l’époque). Nous y trouvons 3 vassaux de l’abbé de Foix, 2 du château de Varilhes, 1 de Ramon de Miglos, 1 de Pons de Villemur (de Saint-Paul de Jarrat), 1 de Guilhem Ysarn… : ce qui prouve que Gestiès était un lieu convoité…

Ressortissait de la châtellenie de Quié en 1450 ; et la communauté religieuse était une annexe de Siguer (mais avait son église, la chapelle Saint-Nicolas)

 

 

En 1896, Gestiès comportait 90 maisons, 90 ménages pour 421 habitants ; l’activité industrielle était alors tournée vers les Carrières d’ardoises de la Garrabeille, alors que deux instituteurs y exerçaient.

 

La commune se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

 

Pour ce qui est du religieux, Gestiès dépend du doyenné de Haute Ariège et du secteur paroissial de Tarascon comprenant: Alliat, Arignac, Arnave, Banat, Bompas, Capoulet, Cazenave, Génat, Gestiès, Gourbit, Illier et Lamarade, Lapège, Lercoul, Mercus-Amplaing, Miglos-Norgeat, Niaux, Ornolac-Ussat, Quié, Rabat les trois seigneurs, Siguer, Surba, Vicdessos (Auzat, Goulier, Orus, Sem, Suc et Sentenac)

 

 

Municipales 2008: 45  Inscrits

 

 

 

Patrimoine :

Église du 16éme

Chapelle romane St Nicolas du XIéme, dédiée à St Nicolas (avant le village) : peintures murales Chapelle, 11éme (restaurée, toit d’ardoise refait en 1990)

 

 Célébrité:

 

- Sabas-Maury Jean-Marie Aubin: né à Gestiès le 1er mars 1863, créateur de "Ariejo ô moun païs": voir: http://www.amiglos.fr/accueil-mauve.htm

 

- Marcel Félez (abbé): Né le 7 juin 1911, décédé le 12 octobre 2009 à Savignac les Ormeaux. Nommé curé de Savignac le 22 juin 1986 après l'avoir été à Villeneuve d'Olmes depuis 1950. Alors qu'il était curé de Gestiès (nommé le 22 juillet 1938), Marcel Gestiès eut un rôle important durant la seconde guerre mondiale comme passeur ou aide-passeur. "Libre de son temps, il n'avait de compte à rendre à personne. Cependant la rumeur de son activité parvint à l'évêché de Pamiers, qui, prudent, le nomma en août 1943 à la cure d'Esplas de Saverdun. C'était le replacer dans un réseau! Car le plateau de Taillebourghe près de Saverdun était un lieu de parachutages. Dénoncé, le chef de réseau, le Dr Durin, s'enfuit à temps, et, fin mai, d'un asile peu sûr, fut conduit par une route épouvantable dans un presbytère isolé sur un piton, chez leur ami l'abbé Cayla. Mais il venait d'être muté. L'inconnu se méfia d'eux, qui se méfiaient de lui. Selon le docteur Pic "la première entrevue fut particulière: le nouveau curé, à la stature athlétique, nous fit entrer, ferma la porte à double tour, et s'y adossa. Le Dr Durin dût abattre ses cartes, et le jeune curé accepta de l'héberger". Le chef du réseau put ainsi continuer à recevoir les messages de la raio Londres, avertissant des parachutages: "Bon papa a cassé sa pipe" et "Les mimosas sont en fleurs". Mais, depuis leur éminence, l'un et l'autre ont été forcés d'assister le 26 juin 1944 au massacre du maquis de Justiniac par un détachement de la division Das Reich, qui fusilla les six gendarmes et la femme du gendarme St-Martin. Le lendemain, l'abbé Félez eut le triste devoir d'inhumer deux d'entre eux, et décousit l'orfroi de sa chasuble pour confectionner une croix de Loraine" (Annie Cazenave)

 

Pour en savoir plus…

 

Procès engagés contre les communautés de Siguer et Gestiès : délimitation, bornage…, 1882-1899  (244 EDT, D5)

Litiges sur les limites relatifs aux droits d'usage (1464-1746): ADA, 40 J 36 et 37

 Visite de l’église St Nicolas de Gestiès, annexe de Siguer : ADA, G 58

Plans divers et dossiers aux ADA : 2 O 682 à 685 (école, eau, église…)

Reconstruction du sanctuaire, du clocher de l'église, du presbytère incendié (1856-1872): ADA, 4 V 15

 

 

Voir sites Internet :

 www.auzatvicdessos.free.fr

 http://www.pays-du-montcalm.com/patrimoine/index.htm

 http://portaildescommunes.cg09.fr

 http://lavalleedesiguer.net/villages.html

 

http://www.amiglos.fr/accueil-mauve.htm 

(Sur l'abbé Sabas-Maury)

 

 

Registre de catholicité le plus ancien : 1744

 

(Étude J.J. Pétris; Merci pour sa participation à Gérard Lafuente)

 

===================================================================

 

Il faut le dire… :

L’Association Histariège remercie les communautés du district d’Auzat-Vicdessos pour leur soutien dans la réalisation de son projet