Lavelanet

 

 

Lavelanet

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Foix, Chef lieu du canton de Lavelanet

 

Altitude : 490 / 802 m

Longitude : 1° 50’ 56’’ E

Latitude : 42° 55’ 58’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Célébrités

- Pour en savoir plus...

 

 

Surface : 1257 ha

 

Démographie :

1806 : 1508

1851 : 3062

1856 : 1944

1901 : 2196

1921 : 3608

1946 : 5541

1968 : 8630

1982 : 8363

1999 : 6871

2006: 6769

 

Étymologie : « Avelano » : noisetier

Nom de « Beleu » (dieu phénicien) que les romains ont transformé en « Avelana », en référence aux noisetiers

NB : Sceau gothique (usage à la mairie) : portait un noisetier au milieu d’un ovale surmonté d’une petite croix.

 

Nom des habitants : Lavelanétiens et Lavelanétiennes

 

 

Approches historiques :

 

Site préhistorique, la ville de Lavelanet naîtra au pied d’un château fort appelé « Castelsarrasin » ayant appartenu au comte de Foix (détruit en 1212 par les croisés de Simon de Montfort, reconstruit à la Renaissance, et enfin démoli en 1964 pour faire place à une maison de retraite). Cependant, la « ville » primitive se trouvait au bourg de Bensa, prieuré fondé par les moines de Saint Sernin de Toulouse au 9ème siècle.

Avec le Traité de Paris, la communauté fera partie de la seigneurie de Mirepoix en 1229. Elle en sera membre jusqu’en 1627 où cette entité sera démembrée : Lavelanet formera une seigneurie propre.

En 1510, le château de Lavelanet est dit « défensable » dans le Cartulaire de Mirepoix

Durant les guerres de religion, le comte de Carmaing brûle Lavelanet et massacre la population (29 août 1622)

 

Le fief de Lavelanet qui était aux de Lévis passa à la famille de Fumel par le mariage de Margueritte de Lévis, fille du baron de Mirepoix et de dame Catherine de Caulet, le 28 juin 1653, avec Louis, comte de Fumel, au pays de Quercy (le seigneur Jean de Lévis, baron de Mirepoix et seigneur de Lavelanet, n'ayant pas d'héritier mâle, à sa mort en mai 1656)

 

L'ancien château de Lavelanet qui a été rasé... et sa cheminée...

(Photos: Coll. privée, fournies par Laurent Crassous, Ariège Magazine)

 

 

 

 

Quelques dates :

1299 (21 avril): L'église paroissiale (alors sous le patronage de saint Antoine) qui dépendait de l'abbaye Saint-Sernin de Toulouse est érigée en prieuré par l'abbé Sanche de Aissada

24 mars 1628: Pose de la première pierre de la reconstruction de l'église de Lavelanet

En 1674, une facture de draperies y est signalée (appartenant à Monsieur de Fumel).

1690: grave incendie qui détruit de nombreuses maisons

En 1796, un chalabrais, Pascal Dumons, y installe les 1éres machines à carder.

1812 : Introduction de la première machine à filer.

Hopital-hospice Goffres de Lavelanet : créé le 20/09/1867

En 1899, l’électricité apporte de nouvelles machines

1909 : Terminus de la voie ferrée Bram et Pamiers à Lavelanet par Mirepoix (Un projet reliant Saint-Paul-Saint-Antoine à Lavelanet et devant aller à Quillan n’a jamais vu le jour).

Sous le 1er Empire, foires le 2éme vendredi après les Cendres, le 2 mai, le 28 juin, le 6 août, le 16 octobre, le 7 décembre : bestiaux et toiles du pays (grises et blanches)

Arrivée du tour de France en 1950

Départ du Tour de France depuis Lavelanet : 2002 et 2008

Couverture du Touyre : projet adopté en conseil municipal du 11 décembre 1950

1968 : L’hôtel de ville s’installe dans la chartreuse qui appartenait à la famille Bastide

Caserne de gendarmerie : construit en 1956

1er août 1954 : inauguration de la statue de J. Jaurès

Inauguration du marché couvert : 1er mai 1956

Le 2 juin 2003, à 16h 05, la foudre tombe sur le clocher de l’église, place Jeanne d’Arc. Le clocher : reconstruit en 1931 avait subi quelques modifications architecturales en l’an 2000. Un coin du toit et une partie du mur de soutien ont été détruits.

 

 

La voie ferrée Bram-Lavelanet desservait pour la partie ariégeoise les gares de: Moulin-Neuf, Lagarde, Camon, Le Peyrat, La Bastide sur l’Hers, Laroque d’Olmes et Lavelanet

 

Pour ce qui est du religieux, Lavelanet dépend du doyenné du Pays d'Olmes-Mirepoix et du secteur paroissial de Lavelanet comprenant: Lavelanet, Dreuilhe, Péreille, Raissac, Saint-Jean d'Aigues Vives, Ilhat, Roquefort les Cascades

 

 

 

Municipales 2008:  5007 Inscrits

 

 

Patrimoine :

 

Église ND de l’Assomption : bâtie au 12éme, détruite et reconstruite au 17éme de style gothique (s’appelait initialement Saint Antoine et était chapelle castrale ; devient église paroissiale en 1723)

 

 1628: Pose de la première pierre de la reconstruction de l'église de Lavelanet:

"L'an mil sic cent vingt-huit, le vingt-quatrième jour du mois de mars, précisément une heure après-midi, le jour de la fête de Saint-Gabriel, archange, fut posée la première pierre de fondement de la muraille faite à l'entrée de l'église Monsieur Saint-Antoine de Lavelanet, en présence du vénérable Père Chérubin, de Bordeaux, et de son compagnon, le frère Didace, et de Germa, consul, maître François Rives, prêtre, plusieurs autres, et moi, recteur soussigné, qui fais le commencement pour bâtir et édifier ladite église à la sollicitation dudit Père.

Lacoustène"

 

NB 1: L'intérieur de l'église de Lavelanet dénote un style qui indique bien le genre suivi dans notre région au commencement du XVIIème siècle, époque où l'on n'avait pas encore rompu avec les traditions du gothique.

NB 2: Lacoustène: vicaire, puis curé de Lavelanet où il a exercé pendant quarante deux ans. Lavelanet était le siège d'une importante paroisse dont relevaient plusieurs villages, comme Dreuilhe, Villeneuve d'Olmes, desservis chacun par un vicaire.

 

Clocher démoli en 1879 et reconstruit en 1931 (bénédiction par l’évêque le 20/9/1931) ; restauration du clocher en 2000 ; chaire sculptée du 17éme ; cuve baptismale qui porte la date de 1633 ; nef gothique, chœur à 8 pans, porte du 17éme ; Autel église st Antoine du 18éme (tête du médaillon central martelée à la Révolution) ; cloche de 1753 

 

Dans église : 2 fresques de Reynold H. Arnould, 1er prix de Rome : Les saintes femmes de France, 1942 et Les grands hommes de France, 1943

Tableau de la crucifixion du 17éme ; Chemin de croix peint par Mady de la Giraudière (inauguration officielle le 13 mai 2007) composé des 14 stations traditionnelles, plus une: la Résurrection...

Dans le chœur : 7 tableaux représentant la vie du Christ, peintures de Mady de la Giraudière, ainsi que 2 tableaux de la Vierge dans la chapelle de la Sainte Vierge

Orgue classé (buffet néo-gothique en noyer : Puget et fils 1870-1880)

 

Sur la place: statue en bronze «une femme debout, en toge, la tête entourée d’une couronne de lauriers, symbolisant la France, serre dans ses bras un soldat debout tenant dans ses mains des barbelés». Auteur: Henri Proszynski, 1922. (Monument Historique depuis le 6 août 2007)

 

Oratoire de Ste Ruffine : sur la colline avec un calvaire érigé en 1934. Était auparavant un ermitage (Présent, au moins, en 1611 (bénédiction d'une cloche au dit ermitage)

 

Chapelle st Sernin de Bensa du 12éme ; bénitier en forme de calice en marbre du 16éme ; restaurée en 1995; M.H. : 17/04/1950 (Le nom de Bensa vient d'Olivier de Vensa ou Bensa qui a restitué, le 20 octobre 1124, des biens usurpés à l'abbaye St Sernin de Toulouse, dont cette église)

 

Musée du textile et du peigne en corne : installé dans les anciennes usines textiles Dumons

 

 

Célébrités :

 

- Jean-Pierre Bel: Né à Lavaur (Tarn) le 30 décembre 1951: maire de Mijanès en 1983 alors que son beau-père, Robert Naudi, est alors conseiller général de Quérigut. Conseiller régional (1992-1998) et conseiller de Lionel Jospin ; Sénateur de l’Ariège (élu le 1er octobre 1998, réélu le 21 septembre 2008) ; Maire de Lavelanet (2001-2007) ; Président du groupe socialiste au Sénat (élection, le 28 septembre 2004, puis en 2008) ; élu président du Sénat le 1er octobre 2011.

 

- Mady de la Giraudière : Peintre mondialement connue. A Lavelanet : 7 tableaux dans le chœur de l’église représentant la vie du Christ + chemin de croix au fond de l’église ; Décoration de la salle des mariages de l’hôtel de ville ; Depuis septembre 1999: « ND des Tisserands » dans l’église de Bensa

Son site: www.madydelagiraudiere.com

 

- Jean-Baptiste Clauzel: né à Lavelanet en 1746; maire de Lavelanet, élu député de l'Ariège en 1791 à l'Assemblée législative, puis à la Convention; vote la mort de Louis XVI. Changeant d'opinion, il fait partie du Conseil des Cinq Cents et se rallie à Bonaparte

 

- Hector Roques : banquier, maire de Lavelanet, conseiller général en 1883, président de la commission départementale

 

- Paul Manaut : sculpteur né à Lavelanet en 1882, mort à Chalabre en 1959 (entre autres : monuments aux morts de Larroque d’Olmes, de Quillan…; "Paysage d'hiver" au Musée des Augustins)

 

- Patrick Estéve : 34 fois international de rugby, né à Lavelanet le 14 février 1959 (5 essais lors du tournoi des 5 nations en 1983) appelé le TGV par Roger Couderc. Voir Dépêche du 15 janvier 1960 (pour sa venue à Lavelanet)

 

- Marie Laforêt : De son vrai nom : Maïtena Doumenach. Son père et sa tante sont venus se réfugier à Lavelanet pendant l’Occupation. Son arrière grand père  (Doumenach) exploitait un effilochage

 

- Catherine de Caulet, veuve de Mr de Lévis, seigneur de Lavelanet, gère la seigneurie depuis 1656. DC le 13 juillet 1708 dans le château de Lavelanet (baronne de Mirepoix ; enterrée dans l’église de Dreuille ; sœur de Mgr de Caulet, mort en 1677). Connue pour son engagement dans l'éducation des jeunes filles...

 

- Jean Miquel : maire de Lavelanet de 1977 à 1983. (DC le 21/11/1994)

Arrêté à Béziers, puis interné à St Michel de Toulouse d’où il est extrait le 2 juillet 1944 : « Train fantôme » pendant 57 jours (à la Synagogue de Bordeaux le 12 juillet, car il n’y a avait plus de places à la prison du Hât) ; camp de concentration de Dachau en passant par l’épisode de Sorgues. Libéré en mai 45. Matricule 94352.

 

- Fabien Barthez, né le 28 juin 1971 à Lavelanet: Gardien de but. Met fin à sa carrière (officiellement) le 6 octobre 2006 après  87 sélections en équipe de France de Foot-Ball

Lavelanet de 1978 à 1985

Toulouse FC de 1985 à 1992

Olympique de Marseille de 1992 à 1995

AS Monaco de 1995 à 2000

Manchester United de 2000 à 2003

Olympique de Marseille depuis 2003 et jusqu’en … 2006

Premier match en D1 : Nancy-Toulouse (1-1) le 21 septembre 1991

1er match avec l’équipe de France, le 26 septembre 1994 à Kobé (France-Australie, 1-0)

Palmarès :

Vainqueur de la coupe du monde 98

De l’Euro 2000 et la coupe des confédérations 2003 avec l’équipe de France

Vainqueur de la C1 avec l’OM (1993)

Champion de France 1997 et 2000 (Monaco)

Champion d’Angleterre 2001 et 2003 (Manchester United)

Finaliste de la Coupe de la Ligue 2003 (MU)

Finaliste de la Coupe de l’UEFA 2004 (Marseille)

Et… champion de France cadets en 1987 avec Toulouse.

Finaliste de la coupe du monde de 2006

 

- Jean-Louis Jordana: rugbyman né le 7 novembre 1968 à Lavelanet: 7 sélections en équipe nationale

 

- Eric Fraj: Né à Lavelanet en décembre 1956. Chanteur en occitan, catalan, castillan et français.

 

Poètes inspirés par Lavelanet : Raymonde Tricoire, Albin Mirouze, Fernand Delmas, André Maynard, Nita de Pierrefeu…

 

 

Pour en savoir plus…

 

« Note sur un tailloir roman découvert à Bensa », J. Tricoire, BSA 1936

« Découverte de fragments de chapiteaux et de frise romans à Bensa (près Lavelanet) »,J. Tricoire, BSA 1938

« Renseignements divers tirés des anciens registres de l’état civil de l’Ariège », F. Pasquier, BSA 1890

"La "chapelle de France" à Lavelanet: un décor sous le régime de Vichy", Bertrand Ducourau (Histoire de l'Art, n° 47, nov. 2000, p. 127 à 131)

M. Chevalier : « L’industrie textile pyrénéenne et le développement de Lavelanet », RGPSO, 1950

« Tourisme en Pays de Lavelanet », Bruno Labrousse, Denis Martinez, 2001

 

ADA, 270 EDT :

Le comte de Fumel, seigneur en 1765-1789

Le sieur Raymond, seigneur en 1788-1791

Baronnie de Lavelanet : Lavelanet, Dreuilhe, Saint Jean, Benaix

Reconnaissances féodales en faveur de Philippe de Lévis, baron de Mirepoix : 1590

Visites pastorales de l’église de Lavelanet : 1702, 1781 (GG3)

Mairie et annexe, horloge, église An 13-1913 ; chapelle St Paul, 1800 ; chapelle Sainte Ruffine, 1893 ; temple, 1824 : M1

Hôpital-hospice, 1867-1913 (M3)

Traité avec les sœurs de Cluny : 1 X 59

Banquet offert par Delcassé, 1901: R2

Plans divers et dossiers aux ADA : 2 O 784 à 812 (mairie, écoles, abattoir, kiosque à musique, agrandissement de l’église de 1882 et de 1935, reconstruction du clocher de 1931, eau et adductions…)

 

Historique de l’église de Lavelanet (prieuré de Mossen St Antony Le Grand) : 70 EDT, S1 (dans Bélesta)

 

 

Sites Internet:

 

www.paysdolmes.org

Sur le Musée du Peigne et Peigne à Corne : http://lesamis.amtpc.free.fr et http://amtpc2002.free.fr

 

www.ariegenews.com (article du 29 novembre 2005 sur Bensa dans Histoire et Patrimoine)

http://portaildescommunes.cg09.fr

http://www.finalesrugby.com/club.asp?idclub=275 

http://www.lavelanet-culture.com

 

 

Armoiries:

 

Un arbre arraché (noisetier), en chef une croix. L'arbre constitue les armes parlantes, car le nom de Lavelanet vient d'avellana (noisette), et avellanetum (lieu planté de noisetiers): selon Louis Combes

          (Réalisation: Y.A. Cros du Cercle Généalogique de Languedoc)

 

Terrier : 1614, 1650, 1787-1791

 

Registre de catholicité le plus ancien : 1609

 

 

(Étude: J.J. Pétris)