Lordat

 

 

Lordat

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Foix, Canton de Les Cabannes

 

 

Altitude : 680 / 2321 m

Longitude : 1° 45’ 05’’ E

Latitude : 42° 46’ 33’’ N

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Pour en savoir plus...

 

 

 

Surface : 737 ha

 

Démographie :

1806 : 239

1851 : 245

1856 : 188

1901 : 166

1921 : 132

1946 : 101

1968 : 56

1982 : 50

1999 : 46

 

CabannesCorniche01 010.jpg (130272 octets)

  Vue du village

 

 

Approches historiques :

 

Les traces écrites sur Lordat sont parmi les plus anciennes que nous ayons sur le département.

970 : Echange entre Roger, comte de Carcassonne et Sanche de biens situés dans le pays toulousain (HGL, V) ; Roger 1er de Carcassonne acquit Saurat contre quelques terres qu’il avait à Lordat

Inclus dans le nouveau Comté de Foix dès  la mort du comte de Carcassonne : En 1034, Bernard, comte de Carcassonne cède à son fils cadet, Roger, qui fut le premier comte de Foix, les châteaux de Foix, de Castelpenent, de Roquemaure et de Lordat qu’il possédait dans la viguerie du Sabartés

 

1ére mention du château « Castrum de Lordato », appartenant au Comté de Foix: 1030 (HGL)

1074 : Le comte Roger II et la comtesse, son épouse, donnent à l’abbaye de Cluny (à l’exception des églises de Vébre et d’Unac), le château de Lordat avec ses dépendances et tous les villages avec les églises se trouvant entre le ruisseau de Stampe à l’est et celui de Sourden à l’ouest ; et du nord au sud entre le Pic de Tabe et le Col de Bel (BSA 1897, P. 156)

1095 : le castrum de Lordat appartient au comte de Cerdagne (le seigneur de Niort de Sault, Aude, prête serment)

« Les châteaux d’Ax et de Lordat furent au nombre des biens dont disposa Guilhem de Cerdagne dans son testament de 1095. Lordat au moins pourtant était revendiqué par le comte de Foix puisque celui-ci le donna en 1075 à l’abbaye de Cluny, donation confirmée en 1076 et ratifiée la même année par la mention du château dans la liste des biens de l’ordre énumérés par Grégoire VII. Il figure d’autre part au nombre des châteaux compris en 1095 dans un accord entre Roger II de Foix et sa cousine Ermengarde de Carcassonne » (Cl. Pailhès, « Du Carlit au Crabère », P. 92)

En 1096, Jean de Lordat fait partie de la première croisade « contre les infidèles ».

Au 12éme, la famille de Lordat apparaît régulièrement dans les actes du comte de Foix et parmi les membres du conseil du comte.

1125 : Lordat fait partie des possessions du comté de Foix (HGL, V)

1197 : Donation de Lagarde à Guillaume de Lordat.

1213 : fait partie des fortifications du comté de Foix

En 1226, Roger Bernard de Foix offre Lordat en garantie au roi de France Louis IX

 

Le 16 juin 1229, le château de Lordat  (avec ceux de Foix, de Montgailhard, de Montréal, de Vicdessos) est gardé en gage par le roi de France (soumission à St Jean de Verges)

1244 et années suivantes, implication du lordalais dans l’hérésie et aide à Monségur (Les cathares s’y réfugient).

Le 25 Avril 1256, le comte de Foix passa  un compromis, avec Guy de Levis, au sujet de la délimitation « des montagnes et pâturages de Belmont, Fraissinet, Lordat, Prades, Montaillou et Montférrier ».

Le château est revendiqué par le roi d’Aragon, comte de Barcelone en 1272 lors de la saisie du comté de Foix par le roi de France. 1277 : le comte de Foix reconnaît la suzeraineté du roi de France sur le château de Lordat (qui est remis en gage au roi par le comte de Foix en 1283). Mais, en 1291, il est dit que Lordat est au comte de Foix.

 

Dans le registre d’Inquisition, nous trouvons Raymond de Rabat qui se fait enterrer dans un cimetière hérétique à Lordat (selon la légende, il se situerait au calvaire du Pech de Lordat); Du 5 juillet 1318 au 9 octobre 1325, le tribunal d’Inquistion siégea 370 jours  dont une fois à Lordat

 

Chef lieu de châtellenie à la fin du Moyen Age comprenant Lordat, Axiat, Appy, Caychax, Senconac, Albiès, Vébre, Urs, Lassur, Garanou, Vernaux, Luzenac, Unac et Bestiac

 

C’est l’époque des guerres de religion que le château de Lordat fut abandonné par la famille de Lordat qui s’est installée dans le château d’Urs voisin. Démantelé sur ordre d’Henri IV en 1582, il tombera en ruines. « Son château était réputé si grand qu’il ne pouvait ruiner » (lettre du sire d’Audou à Henri IV)

1672 : « il y a un château situé sur le rocher de Lordat, qui appartient au roi, lequel est présentement démoli et ne reste que murailles » (citation de Barrière-Flavy : « Dénombrement du comté de Foix sous Louis XIV »)

 

En 1765, la seigneurie du Lordadais comprend pour la justice seigneuriale : Lordat, Urs, Vébre, Axiat, Appy, Lassur , Garanou, Veranux, unac, Caussou et Savignac, Bestiac 

Le marquis de Gudanes, riche maître de forges, était vassal de la seigneurie de Lordat

 

1830 : près de 600 « Demoiselles » incendient la forge et le château de Lordat

 

Industriellement, Lordat fait partie du réseau d’extraction du talc pour Luzenac

Quant au château, des travaux de consolidation des ruines ont été engagés depuis 1999, et l’on y trouve « Les aigles du château de Lordat » : volerie implantée en 2001 par Christophe Lafuste et Anne Marie Enjalbert

 

Pour ce qui est du religieux, Lordat dépend du doyenné de Haute Ariège et du secteur paroissial de Luzenac comprenant: Luzenac, Axiat, Appy, Caussou, Bestiac, Caychax, Senconac, Garanou, Vernaux, Lordat, Unac.

 

 

 Municipales 2008:   49  Inscrits

 

 

 

 

Patrimoine :

 

- Église Sainte Marie

- Pech de Lordat : Calvaire sur colline au nord du village (légende : emplacement d’un cimetière cathare, cité dans les registres d’Inquisition)

 

CabannesCorniche01 021.jpg (129754 octets)  

 Le château 

- Château : 11éme, 15éme ; vestiges (privé) .M.H. : 18/09/1923 : 95 m sur 50, Ouvrage fortifié avant 1002. (Description et plan: « Monographies villageoises en Sabarthès », Florence Guillot, 1999)

 

Plan Congrès archéologique 1885

 

 Le château de Lordat: "Trois enceintes ovales suivent les étages de la roche qui pyramident sur les ressauts successifs. Le donjon carré, petit, sans contreforts, sans voûtes, occupe à peu près le centre et le point culminant. Il se reliait aux logis dressés sur l'arrête inaccessible du nord. La citerne voûtée et cimentée est au sud-est. On ne pouvait atteindre le château que par le sud et le sud-est. La première porte, double, munie des herses, percée dans une tour s'ouvre de ce côté. Les portes des autres enceintes s'ouvraient dans des directions différentes; si l'assaillant parvenait à forcer la première enceinte, il était obligé de défiler pour pénétrer dans la suivante sous les traits lancés des courtines. Il commande la vallée de l'Ariège et, qui voulait être maître du pays, devait d'abord s'y établir" (L'Ariège historique de Morère et Pélissier)

 

Étangs

 

 

Pour en savoir plus…

 

“Lordat, château fuxéen et village cathare”, 1995 

« Lordat », G. Llobet, 1995

« Le château de Lordat au comté de Foix », J. Ferlus, 1959

 « Histoire d’une commune du canton des Cabannes au XIXéme siècle : Lordat », J. Beyssi, BSA 1978

« Le recrutement de la milice dans le Lordalais en 1691 », G. Doublet, BSA 1895

 « Etudes historiques et religieuses sur le Pays de la Haute Vallée de l’Ariège », abbé Authier

La famille de Lordat : «Autour de  Montaillou », p. 125

 « Inféodation à Lordat. 1267 » : BSA 1890 P. 371

Recueil des chartes : BSA 1897, P. 153

Titres de propriétés des seigneurs de Lordat, 1347-1576 : ADA E 206

Charte de donation du Lordadais, 1074 (copie du XIII°) : ADA 1 J 22

Baillages de Lordat : ADA 2 B 31

Enquête sur les limites du comté de Foix, 1272 (copie du 13éme) : ADA 1 J 90

« Monographies villageoises en Sabarthès », F. Guillot, Lacour 1999

Ordonnance de visite de l’église du 3 avril 1674 : ADA, G 58

Ordonnance de visite du 26 mai 1696 : ADA, G 59

Plans divers et dossiers aux ADA : 2 O 862 à 865 (école, fontaines et lavoirs, église…)

 

Archives de la famille de Lordat dans le fonds de la Tour, classé et microfilmé par les Archives Départementales du Gard

 

 Sites Internet:

www.terres-cathares.com

http://www.cathares.org/lordat.html

http://www.dagos.org/lordat.htm (Armorial)

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/ariege-education/stages/chateaux-ariegeois/lordat.htm

 www.midi-pyrenees.biz/mp/ariege/ariege_lordat.htm

 

 http://portaildescommunes.cg09.fr

 

 

Livre de reconnaissances du Lordalais (1673) : ADA, E 48

 

Plan napoléonien : 1929

 

Armorial de la famille de Lordat (1697): D’or, à la croix alésée de gueules

  (Réalisation: Y.A. Cros du Cercle Généalogique de Languedoc)

 

 

Registre paroissial le plus ancien : 1784

 

 

 

(Étude : J.J. Pétris; participation d'Y.A. Cros

Photos: J. Guérola)