Loubens

 

 

Loubens

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Pamiers, Canton de Varilhes

 

 

Altitude : 382 / 702 m

Longitude : 1° 32’ 44’’ E

Latitude : 43° 02’ 43’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Célébrité

- Pour en savoir plus...

 

 

 

Surface : 1173 ha

 

Démographie :

            1806 : 306

            1851 : 503

            1856 : 529

            1901 : 416

            1921 : 321

            1946 : 282

            1968 : 189

            1982 : 151

            1999 : 200

 

 « Lobenx » en 1390 ; « Lobenxs » en 1391 ; « Lobenexs » en 1500

 

 

Approches Historiques :

 

Les hommes préhistoriques ont laissé des traces de leur installation à la grotte du Portel, près de Loubens (en Ariège)

Un de ses seigneurs, du nom de Faur ou Dufaur prit par à la 1ére croisade

Paréage entre le comte de Foix et Bernard d’Arnave pour la bastide de Loubens en 1258

Les habitants obtiennent en février 1259 une charte de coutumes de leurs coseigneurs Bernard d’Arnave et Roger IV, comte de Foix. L’église est alors un prieuré de l’abbaye du Mas d’Azil qui s’en fait confirmer la possession en 1268 par le pape Clément IV…

 

On ignore à la suite de quels évènements le château de Loubens est tombé dans les mains des Foix-Rabat…

 

12 mars 1264 : « Restitution faite par Roger Bernard, comte de Foix, à Guillaume de St Sernin des seigneuries de St Bauzeil et de Loubens, avec toutes leurs appartenances, promettant ledit de St Sernin de lui être fidèle vassal pour les dites seigneuries et pour Bénagues » (Inv.des Arch. De la Tour Ronde du château de Foix)

Dans l’enquête sur les limites du Comté de Foix (en 1272), le château de Loubens y est englobé.

Coutumes en 1300 confirmant celles de 1258 (ADA, E 85, traduction française de 1592)

 

Lors du dénombrement du Comté de Foix, « Lobenx » en 1390 comporte 32 feux

17 août 1391 : « Noble Arnaut de Lobenxs, senhor de Lobenxs » rend hommage à Mathieu, comte de Foix, dans le château de Foix

NB : le 21 janvier 1500 : « lo noble Ponsy de Lobenexs, senhor de Marcelhas » (Marseillas, sur l’actuelle commune de Saint-Jean de Verges)

« Après la suppression de l’abbaye du Mas d’Azil par la Commission des Réguliers en 1774, le patronage de l’église passe avant la Révolution au chapitre collégial de ND du Camp à Pamiers » (J. Baylé, « Archéologie du canton de Varilhes », BSA 1970-1971)

Relevait du consulat de Foix et était, avant la Révolution, siège de justice seigneuriale et municipale

Le chevalier du Faur de Saubiac, seigneur du Fossat, Loubens et Cazaux, assista à l’assemblée de la noblesse tenue à Pamiers en 1789

 

Carte de Cassini (18° siècle)

 

1896 : Loubens comporte 103 maisons pour 113 ménages (443 habitants)

Au début du XXème siècle,  deux instituteurs et un curé y exercent pour Loubens et ses hameaux : Charameau, La Maille, Couffet, Portel, Sarguet, Roziers, Laurent, Souleilla, La Freyte

 

Avril 1994 : mise à jour de peintures murales dans l’église de Loubens.

 

 La commune se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

 

NB : La commune de Loubens faisait partie de l’arrondissement de Pamiers en 1801 ; puis passe à celui de Foix en 1926 ; enfin dans celui de Pamiers en 1942

 

Pour ce qui est du religieux, Loubens dépend du doyenné de Pamiers et du secteur paroissial de Lézat sur Lèze comprenant: Artigat, Bajou, Castèras, Lanoux, Loubens, Cazaux, Montégut-Plantaurel, Pailhès et Menay, Le Fossat, Carla-Bayle, Sainte-Suzanne, Sieuras, Villeneuve du Latou, Lézat, Saint-Ybars, Durfort et les villages de Castagnac, Massabrac, Canens, Latrape, Bax et Lapeyrère du diocèse de Toulouse (département de la Haute-Garonne) qui font partie du secteur de la Lèze

 

 

Municipales 2008: 178  Inscrits

 

 

Patrimoine :

 

Grotte du Portel (MH) : paléolithique supérieur ; fermées au public (voir site Internet plus bas)

Peintures  découvertes en 1908 par le docteur René Jeannel dans la propriété de J. Vézian au lieu dit Debez  (110 représentations pariétales dont 26 chevaux et 23 bisons). A noter une remarque parue dans l’annuaire de 1909 : « remarquable autrefois par ses curiosités naturelles, mais qui a perdu de son intérêt depuis l’extraction des stalactites et stalagmites qui ornent le monastère de Baulou »

 

Église : du XIIéme siècle, d’abord dédiée à sainte Marie, puis à la Trinité (inscription par arrêté du 5 octobre 1964) ; Retable ; Décors intérieurs du 14ème (peintures murales mises à jour en 1994 et restaurées)

Le maître-autel en marbre blanc décoré de rinceaux dorés se trouvant dans l’église de Loubens provient du château de La Hille (commune de Montégut-Plantaurel)

 

Château :

Bâti au début du XVIéme siècle ; restauré dans les années 1980

 

Description du château de Loubens sous Louis XIII (1625-1626) lors de l’estimation des biens de Georges de Foix-Rabat (Archives de la Haute-Garonne : E 681, f° 127 ; 194-200):

 

« Celui-ci est bâti de tous côtés en cailloux et pierre avec chaux et sable. Il a 12 cannes de long et 4 de large ; il se compose de 4 étages. Celui d’en bas a deux pièces. Au second, l’on monte par une vis qui est dans une tour ronde (cette tour indiquerait, selon Félix Pasquier, une construction au moins du XVème) ;on trouve trois services, une salle et deux chambres séparées par corondage et torchis ; dans la salle il y a une cheminée et deux croisées ; dans chacune des chambres, un quart de croisée. Le troisième est semblable.

Au quatrième, un galetas servant de grenier, et au bout, les lieux communs. Les planchers et couvert sont de chêne. « Au bout de laquelle tour, où est le degré à vis, sont les défenses faictes en forme de gabion » ; celui-ci est couvert, ainsi que le château, de tuiles canal. Au bas de la tour et devant l’entrée principale du château, il y a un ravelin de pierre à chaux et sable, « ruiné avec son couvert de tuile ».

Près du château et au Sud, « sont les vieilles masures avec murailles de pierre et caillou, à chaux et sable, tout au descouvert, ayant servy d’escuries ». A une cinquantaine de pas, d’autres écuries. »

 

Une description moderne a été réalisée par Jeanne Baylé dans le BSA de 1970-1971 (P. 93 et 94), avant une nouvelle restauration et aménagements…

 

Le Pech (panorama, à 700m)

 

 

 

Célébrité :

Joseph Vézian : archéologue, préhistorien, mort à Loubens le 9 décembre 1958 fouilles de la grotte du Portel, située dans sa propriété, … Nombreuses publications (« Pierres à légendes de l’Ariège » dans Revue du folklore français, mai-juin 1931 et 1932)

 

 

 

Pour en savoir plus…

 

J. Baylé, « Archéologie du canton de Varilhes », BSA 1970-1971

Cau-Durban : « L’abbaye d u Mas d’Azil : monographie et cartulaire », 1896

Cl. Aliquot : « Loubens en Ariège. Un trésor caché restitué », BSA 1996

Eglise de la Trinité : Ordonnance de visite, août 1669 : ADA, G 58

Plans divers et dossiers: ADA 2 O 868 à 873 (école, eau, église…)

 

 

 

Sites Internet :

 

 

 http://portaildescommunes.cg09.fr

Sur Mr Eychenne, agriculteur à Loubens (archives de l'INA, 18/03/1973): http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/CAF93027803/m-eychene-agriculteur-a-loubens-ariege.fr.html

 

http://www.europreart.net/cgi-bin/baserun.exe?_ses=82m2E1c9DkE2BD8D30B&_act=next&_tar=_record (sur la grotte du Portel)

 

 

Terrier (Loubens et Cazaux), 1634

 

Armes de la famille Du Faur (derniers seigneurs de Loubens) : D’azur au lion d’or, au chef d’argent chargé de 3 étoiles de gueules.

 

Registres paroissiaux et Etat Civil aux ADA ou commune:

1ére date : 1747

(Intéresse aussi Cazaux)

 

(Étude: J.J. Pétris)