Mercenac

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Saint-Girons, Canton de Saint-Lizier

 

Altitude : 328 / 544 m

Longitude : 1° 04’ 39’’ E

Latitude : 43° 02’ 25’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

 

  

Surface : 1357 ha

 

Démographie :

1806 : 520

1851 : 818

1856 : 681

1901 : 545

1921 : 441

1946 : 356

1968 : 266

1982 : 178

1999 : 251

2006: 312

 

 Nom des habitants : Mercenacois et Mercenacoises

 

 

 

Approches historiques :

 

Relevait de la châtellenie d’Aurignac qui était domaine du roi.

 

Carte de Cassini (18° siècle)

 

Dans son « Histoire du Pays de Couserans », G. Géraud Parrachia, mentionne la verrerie de Mercenac qui employait 35 ouvriers  de 1839 à 1872. Il cite la production de 396 000 gobelets, carafes et fioles en 1839. Toute l’année, en 1882, une centaine de personnes y travaillent.

 

Litige entre les consistoires du Mas d’Azil et les habitants de Pointis au sujet de la propriété du terrain du Temple (1904) 

 

Au début du XXème siècle, trois instituteurs y exercent dans les écoles de Mercenac et Baquérat. De même, un curé y est présent. 153 maisons y étaient habitées

 

10 juin 1944 : exécution de deux otages par l’armée nazie : Vincent Garavis et Ricardo Brotons (une stèle commémore ce fait) ; deux autres otages s’échappent et ont la vie sauve : Commenge et Henri Roblet

 

  La commune se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

 

Pour ce qui est du religieux, Mercenac dépend du doyenné du Couserans et du secteur paroissial de Prat

 

 

Municipales 2008:  304  inscrits

 

 

Patrimoine :

 

Église du 19éme ; (un bloc de marbre est retrouvé au cimetière : dédicace de l’église en l’honneur de Ste Marie, St Michel et St Pierre) ; Clôtures du chœur du 17éme en fer forgé doré (déplacées et scindées en 2 éléments) qui selon certains proviendraient de la cathédrale de Saint-Lizier ; Confessionnal en bois fruitier du 18éme

Croix en fer forgé de la passion : 19éme

 

Célébrités :

 

- Clovis de Robert-Falga, verrier près de Gabre, installe une verrerie à Pointis (commune de Mercenac) vers la fin du 17éme

 - René Dupont, né le 15 mars 1904 : Thèse sur « La guerre des Demoiselles, 1829-1830 » (décembre 1931) et une étude sur « Les papeteries du Saint-Gironnais » (1933)

 

 

Pour en savoir plus…

 

Requête pour la restauration de l’église de Pointis : ADA, G 231 n° 47

Église St Jean Baptiste, de Pouech. Réparations pour 143 livres 10 sols, 1781 ; ADA, G 13

« L’Ancien autel de Mercenac en Couserans et les dédicaces de son église », R. Ferre et A. de Gaulejac dans Revue du Comminges (1973)

Plans divers et dossiers aux ADA : 2 O 950 à 953 (école, cimetière, abreuvoir, eau, église, temple, …)

 

http://www.bas-couserans.fr/spip.php?article42

 http://portaildescommunes.cg09.fr

 

Terrier : 1649

 

État civil de l’église protestante de Cablong, 1784-1790

 

Registre paroissial le plus ancien : 1681

 

(Étude : J.J. Pétris)