Prat Bonrepaux

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Saint-Girons, Canton de Saint-Lizier

 

 

Altitude : 319 / 727 m

Longitude : 1° 01’ 08’’ E

Latitude : 43° 01’ 44’’ N

 

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

 

 

 

Surface : 1443 ha

 

Démographie :

1806 : 1114

1851 : 1506

1856 : 1402

1901 : 1054

1921 : 1062

1946 : 892

1968 : 861

1982 : 778

1999 : 814

2006: 854

 

Étymologie : prat = prairies

Nom des habitants :  Pratéens et Pratéennes

 

 

Approches historiques :

 

Site préhistorique occupé à l’époque gallo-romaine

 

L’actuelle commune de Prat-Bonrepaux était composée jusqu’en l’An II de Prat et de ses annexes Bonrepaux et Mauvezin. Le tout dépendait de la châtellenie de Salies (du Salat). La famille d’Aspet (Raimond At), à l’origine de la seigneurie, en fait le siège d’une baronnie comprenant Prat, Bonrepaux, Bagert et la Bastide du Salat.

 

La seigneurie est reprise par héritage par la famille de Mauléon-Barousse en 1370, puis au 17ème siècle par les de Montpezat

1448 : une charte de coutumes est accordée aux habitants

 

Carte de Cassini (18° siècle)

 

Dame de Montlaur (Sophie Elisabeth de Garaud), seigneuresse de Prat, est convoquée à l’assemblée de la noblesse en 1789 qui s’est tenue à Saint-Girons.

 

Au début du XXème siècle, un curé se trouve à Prat et un autre à Bonrepaux, tandis que quatre instituteurs exercent pour Prat et Bonrepaux ainsi que les hameaux de les Vieilles, le Pouech, Feuillerat, Courbleu. A cette période, l’activité industrielle est tournée vers les plâtres. 277 maisons y sont, alors, habitées

 

 La voie ferrée reliant Boussens à Saint-Girons desservait pour la partie ariégeoise les stations de St Girons, St Lizier, Caumont, Prat-Bonrepaux et Lacave

 

Par décret du 13 avril 1983, Prat et Bonrepaux devient Prat-Bonrepaux

Château bâti sur les fondations d’une ancienne forteresse datant de 1268

Vente aux enchères du château en 1996

 

 La commune se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

 

Pour ce qui est du religieux, Prat et Bonrepaux dépend du doyenné du Couserans: secteur paroissial de Prat comprenant Prat et Bonreaux, Bagert, La Bastide du Salat, Cazavet, Lacave, Mauvezin de Prat, Mercenac, Montgauch et Taurignan-Castet

 

 

Municipales 2008:   633 inscrits

 

 

 

Patrimoine :

 

 

 

 Église (de Prat) :

 Pignon crénelé flanqué de tourelles ; portail gothique orné de blasons ; 2 confessionnaux sculptés ; copie de stalles du 17ème (ressemblent à celles de St Paul de Jarrat et de saint Volusien de Foix). « Dans le perron de l’église (cloche de 1340), qui est dominée par un grand pignon crénelé et flanqué de tourelles, pierre tumulaire d’un centurion romain de la 9éme légion », (A. Joanne, 1880)

  

Église de Bonrepaux (18ème)

 

Château de Prat :

                       

Ouvrage défensif du début du 15éme sur l’emplacement d’un château mentionné en 1278 avec 2 enceintes circulaires (terrasse et murs de soutènement), remanié en style Renaissance

Édifié au XVI et au XIXèmes siècles sur une ancienne forteresse datant de 1268. (Mentionné en 1278) : Privé. M.H. : 14/10/1997.  Voir: http://chateau-de-prat.ifrance.com

 

Chapelle du Calvaire  qui était aux Roquemaurel (1792)

 

Pont en marbre construit en 1818

 

Croix de la passion  sur la place, 18éme. M.H. : 27/04/1965

Grotte de Mongautin  ornée paléolithique (découverte en mars 1996). M.H. : 21/06/1999

Grotte de Las Costos

Grotte de Peyrat : gravures rupestres

 

 

Célébrité :

Village natal de J.B. Anouilh (Selon les sources:né en 1820 ou le 8 novembre 1819 ou le 10 novembre 1815); mort le 28 février 1869 à Tching-Ting), religieux, qui s’expatria en Chine. Statue dans l’église de Prat, inaugurée le 28 octobre 1885. Départ en Chine en 1847 avec deux lazaristes. Arrivée à Macao le 21 juin 1848. Missionnaire dans le diocèse de Pékin. Médiateur de la paix dans la campagne anglo-française. Coadjuteur de Mgr Mouly, puis premier vicaire apostolique. En Chine, on élève une chapelle en 1892 pour y mettre son corps (à Tching-Ting).

 

 

Pour en savoir plus…

 

Coutumes (1448) : BSA 1900 P. 159…

« Monographie de la baronnie de Prat », Abbé Samiac, BSA 1900

« Baronnie de Prat », Samiac, BSA 1899

"Monseigneur J.B. Anouilh", J.Th. Sentenac, 1895

« Saint Maur, son œuvre, son culte, avec une notice de ce saint à Prat (Ariège) », ab. Viala, BSAMF, 1897

Plans divers et dossiers aux ADA : 2 O 1249 à 1254 (écoles, eau, églises, lavoirs, …)

 

 

Sites Internet :

http://chateau-de-prat.ifrance.com

 http://www.parc-pyrenees-ariegeoises.fr/IMG/pdf/Prat_light.pdf  (Étude du CAUE)

 http://portaildescommunes.cg09.fr

 

Terrier : 17ème, 1760

 

 

Registre paroissial le plus ancien : 1652

 

(Étude : J.J. Pétris)