Sorgeat

 

Sorgeat

 

 

Département de l'Ariège, Arrondissement de Foix, Canton d’Ax les Thermes

 

Altitude : 910 / 1853 m

Longitude : 1° 51’ 04’’ E

Latitude : 42° 43’ 45’’ N

(Carte: Conseil Général de l'Ariège)

 

- Démographie

- Approches historiques

- Patrimoine

- Pour en savoir plus...

 

 

Superficie : 1892 ha

 

 

Démographie :

1806 : 690

1851 : 608

1856 : 503

1901 : 352

1921 : 249

1946 : 151

1968 : 80

1982 : 69

1990 : 81

1999 : 96

2006: 95

 

Étymologie : Selon Ad. D’Assier, dérive du celtique « Sour-geac » (assemblage de fermes ou de cabanes)

"Sorjat" en roman

Nom des habitants : Sorgeatois et Sorgeatoises 

 

 

Approches historiques :

 

Mine d’or, utilisée au IV et Véme siècles après J.C. (Fl. Guillot)

 

30 novembre 1118 : mention dans la bulle du pape Gélase II de la donation à l’abbaye de Lagrasse (HGL) de « sancti Petri de Sorzat ».

En 1272, Sorgeat (« Soriacho ») figure dans le dénombrement des terres du Comté de Foix.

1339 : le baron Barre est seigneur d’Ignaux et de Sorgeat.

1390 : le dénombrement de Sorgeat (« Suryat ») donne 25 feux (vassaux de Ramon de Miglos, de Johan Gari)

Un hommage de 1402 à Archambaud et à Isabelle, comte et comtesse de Foix (E 422) donne à Pons de Villemur la possession de Sorgeat (avec celles de  Saint Paul, Belmont, Urs, Vaychis, Ascou, Sorgeat, Luzenac et Siguer, Larnat, Bonnac, le Port de Saverdun, Verniolle)

 

En 1446, dans le dénombrement de Michel de Bernis, Sorgeat (« Sorjat »)  est à Agnès de Lantar et appartiendra à la châtellenie d’Ax (Descripto del Comtat de Foix d’Esquerrier).

A la fin du 16éme, Corbayran de Miglos est coseigneur de Sorgeat qu’il vend le 19 février 1604 à Hierosme Fornier, procureur du roi.

En 1631, la peste y  fait 260 morts.

1672 : appartient au consulat d’Ax

Au XVIIéme siècle, le domaine de Sorgeat passera dans les mains de Jean de Labat, seigneur de Caudeval, d’Ascou et d’Ignaux ; puis dans celles de la famille de Rochecouart avant celles de Fornier de Savignac pour finir dans celles de la famille Gomma. Sorgeat reconnaissait comme seigneur foncier et direct le seigneur d’Ascou .

Entre Montaillou et Sorgeat et Mérial (Aude), contestation de terrain relative aux droits de dépaissance et réglée par l’ordonnance royale du 18 juillet 1831 qui fait passer le tènement de Petzandres et de Sept-Fons ou Costa da Vals à la commune de Mérial

 

1896 Sorgeat comporte 93 maisons pour 93 ménages et 402 habitants

 

Renommé au début du XXéme siècle pour son lait, Sorgeat avait deux instituteurs et un curé

 

Pour ce qui est du religieux, Sorgeat dépend du doyenné de Haute Ariège et du secteur paroissial d'Ax les Thermes comprenant: Ax les Thermes, Ascou, L'Hospitalet, Ignaux, Mérens les Vals, Orgeix, Orlu, Prades-Montaillou, Sorgeat

 

 

 

 Municipales 2008:     97 Inscrits

 

 

 

Patrimoine :

 

- Église dédiée à saint Just et saint Pasteur : réédifiée en 1672. Retable avec statuettes sculptées et devant en cuir de Cordoue repoussé et colorié (porte la date de 1700) ; Fonts baptismaux : en granit gravé : 1605 ; Détruite dans les années 1960 par la neige, elle est reconstruite

- Fontaine de la Mouleille

- Croix en fer forgé devant l’église: 18éme (1760) M.H. : 05/07/1979 Enlevée pour être cachée durant la Révolution, cette croix a été remise en place en 1802 et son socle refait en 1846.

- Sources ferrugineuses

 

 

Célébrité:

 

Alexandre-Joseph-Noël Duran: poète, né à Sorgeat en 1802, mort à Ax le 26/07/1894. Auteur du "Dialogue de Prades" , du "Curé d'Orlu"

 

 

 

Pour en savoir plus…

 

« Bourthoumiu dé Sourjat à Toulouso », Janounet de Fouix (pseudonyme), Gadrat, 1891 (conte en vers patois. Histoire d’un paysan égaré dans une grande ville, qui est exploité, battu et pas content…)

« Monographie villageoise en Sabarthès », Fl. Guillot, 1999

Cadastre de Sorgeat, 1775 : ADA E 71

Forge (chartier de Thonel d’Orgeix) : ADA, sous-série 19 J 107

Ordonnance de visite de l’église St Just et St Pastou de Sorgeat du 21 mai 1696 :ADA, G 59

Visite du 14 mai 1649 et du 17 avril 1662 : ADA, G 58

Plans divers et dossiers aux ADA : 2 O 1660 à 1667 (école, fontaines, eau, pâturages achetés par la commune en 1895, église…)

http://portaildescommunes.cg09.fr

http://sorgeat.mvs.free.fr/ 

http://sorgeat.free.fr/

 

 

Livre de reconnaissances : 1776

Terriers : 1681, 1776

 

Registre de catholicité  le plus ancien : 1681

 

 

(Étude : J.J. Pétris)